En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.
ma méthode en psychothérapie

Pratiquant ce métier depuis plus de 40 ans je pratique ce que l'on appelle "les thérapies brèves". Le but de cette façon de procéder est d'obtenir le plus rapidement possible la sédation des symptômes présentés, et/ou la résolution des difficultés existentielles du quotidien.

Cette approche s'adresse aux adultes, aux adolescents, aux enfants même très petits. Le plus âgé de mes patients avait plus de 80 ans, et le plus jeune avait moins de trois ans.
 
Chaque psychothérapeute use d'une méthode spécifique qu'il a apprise et qui lui sert pour son action d'aide auprès de sa patientèle.
Cette méthode est perfectionnée et complétée au fil des années pour un maximum d'efficacité.
En effet, venir consulter avec une difficulté à résoudre oblige le praticien auquel s'adresse la demande à être efficace dans un délai le plus court possible.
 
Dans un premier temps il importe de communiquer et d'aider l'expression de la difficulté ayant motivé la première consultation. En effet, si la souffrance ou la difficulté est évidente ses causes profondes sont méconnues.
Sortir de cette superficialité, décortiquer les différents éléments présentés, les articuler en un tout cohérent permettant de comprendre exactement ce qui se passe est un préalable obligé.
Il s'agit véritablement de produire un diagnostic à travers une anamnèse sérieuse de la ou des difficultés présentées.

Cette première approche se déroule sous la forme d'un ou plusieurs entretiens en face à face, où l'exposé de la situation est confronté au retour interprétatif et/ou descriptif du thérapeute.
Entendons-nous bien, il ne s'agit pas de confronter des opinions ou des points de vue, mais de dégager le sens sous-jacent à la situation présentée.
 
Cette façon de procéder se nomme "interprétation".

L'interprétation est une élaboration à deux tissée par le psychothérapeute comme un continuum d’association, de silence, et d’interventions de style très divers, intervention de relance, interprétation dans ou de transfert, hypothèses constructives, appui sur des matériaux culturels à valeur symbolisante tels que les contes, les romans, la mythologie, les mythes religieux ou non, appui enfin sur tout ce qui peut se dramatiser des traces précoces inscrites dans le corporel (symptômes physiques tels douleurs, tics, tocs) que ceux-ci apparaissent pendant la séance ou, avec une fréquence non négligeable, dans sa bordure qui est le cadre thérapeutique.
 
En présence de jeunes enfants, si la parole reste essentielle,  d'autres supports sont utilisés. Ce seront le dessin, le chant, la pâte à modeler, les pliages, etc.
Cependant si le mécanisme interprétatif reste identique, il devra inclure nécessairement les parents et tout autre membre de la famille ou de la fratrie dont l'intervention s'avérera déterminante.
 
Dans un deuxième temps il faut utiliser la méthode qui semble la plus à même de permettre la sédation des symptômes présentés (physiques et/ou mentaux) et la résolution des conflits afférents.

La méthode que j'utilise depuis 25 ans est ce que nous nommons maintenant méditation de pleine conscience, mindfulness en anglais. Cette méthode, aussi vieille que l'humanité, nous vient de l'Inde ancienne à travers les Ayurvedas  et le bouddhisme sous ses différents aspects (théravada, tibétain, zen rinzai et de soto, chan). Elle se nomme encore aujourd'hui samatha.

Ce niveau de méditation exclue toute finalité spirituelle ou religieuse.

Bien connue depuis des millénaires, et n'ayant rien à voir avec les méthodes analytiques occidentales, cette approche donne d'excellents résultats relativement rapidement.

En effet, il ne s'agit pas de décortiquer vos souvenirs ni de ramener à la conscience la mémoire d'évènements traumatiques réels ou supposés. Le but est avec l'ici et maintenant d'obtenir une pacification de votre mental, et par la même une sédation des symptômes et/ou des difficultés présentés.

Pour obtenir ce résultat des exercices simples vous seront proposés. Ils vous permettront chez vous de poursuivre le travail entrepris en séance.
C'est d'ailleurs la clé de l'efficacité et de la rapidité de cette technique.
Lors de l'entretien s'élabore au fil des questions et des réponses, tout au long du dialogue qui s'instaure, une meilleure connaissance pour le sujet de son propre fonctionnement psychique.
Il m'appartient alors de proposer les meilleurs outils possibles correspondant à la situation présentée. L'utilisation de ces outils entre les séances permet de progresser rapidement, sans avoir besoin d'attendre une nouvelle rencontre pour avancer.
 
A la suite de cette réduction du stress émotionnel il est possible de reconstruire un fonctionnement psychique harmonieux, c’est-à-dire propre à donner de bons résultats au quotidien.
 IMG_0468.JPGMais que signifie in fine obtenir de bons résultats?
Tout simplement être heureux et pouvoir le partager.

La photo ci-après est celle du Maître de méditation Tibétain: Bokar Rimpoché,
Ce qui se traduit par "le Précieux Maître de Blanche Colline".